lundi 3 mai 2010

Tender(stick) is the night








Lundi trois mai, Paris, ciel gris, plafond bas. Juste quelques instantanés d'hier soir, sous forme d'images...

Des images et un MERCI, aussi, pour l'accueil reçu pour nos chansons, en ouverture du concert des Tindersticks. C'était toujours extrêmement plaisant, pour nous trois, de jouer devant un public aussi attentif. Comme nous ne sommes que trois, précisément, chaque note compte, et les silences avant, et les silences après, aussi.

Or, hier soir, lorsque nous "creusions" le son (par exemple quand nous jouons très doucement), on sentait la salle vraiment extrêmement réceptive, et ça, c'est quelque chose qui nous porte, littéralement. Ça nous donne aussi des pistes pour la suite, ça nous pousse à envisager des contrastes assez marqués. Ces derniers mois, expérimenter les nouvelles chansons sur scène est devenu quelque chose que nous apprécions particulièrement.

Comme plusieurs personnes m'ont posé la question après le concert, je donne ici la liste des chansons jouées hier soir. Celles avec une petite étoile sont les chansons inédites, qui seront sur le deuxième album (enregistrement fin mai).

TO THE DREAMERS
WHAT BECOMES OF THE BROKEN HEART
THE GOODBYE SONG
ALL THE FLOWERS IN YOUR FIELD
GIANTS *
BIRDS OF A FEATHER
DON'T CUT THE TREE
A NOTEBOOK AT RANDOM *
THE CRAZY CAROUSEL *
LINCOLN *


















Et enfin, ci-dessous, une photo des Tindersticks, around 9 pm last night in Orléans City, Fr. Je n'ai pas suivi leur concert avec assez d'attention pour en écrire quoique ce soit de très pertinent. J'ai juste eu le sentiment que c'était un concert assez sage, avec une riche instrumentation, peut-être même parfois trop riche, trop confortable (à mon goût en tout cas)... Mais encore une fois, j'en ai trop peu vu pour me sentir vraiment autorisé à commenter davantage. Reste que c'était agréable et assez émouvant de revoir Stuart Staples sur scène après toutes ces années...