mercredi 5 mai 2010

Quand une baleine boit la tasse...









Permettez-moi, brièvement, de m'écarter de la musique. Juste pour vous dire un mot d'un court texte que j'ai lu dans un quotidien anglais, The Guardian, ce matin, et qui m'a fait froid dans le dos.

En fait, il s'agit d'une liste. (J'adore les listes ; c'est pour ça, notamment, que je suis un lecteur assidu du Tigre, ce formidable quinzomadaire).

C'est donc une liste, rien d'autre qu'une liste. Un procédé tout bête, qui, dans le cas présent, en dit plus long sur l'état de notre planète (et des océans) que des rapports complets de chercheurs ou des livres scientifiques de 500 pages.

Cette liste, c'est un inventaire de tout ce qui a été retrouvé dans l'estomac d'une baleine échouée dans le Pacifique nord, non loin de Seattle. Une baleine grise, de 11 mètres. Des chercheurs américains ont eu l'idée de vider son estomac, et d'en examiner le contenu. Or, baignant dans 190 litres d'eau verdâtre et d'algues non digérées, se trouvaient...

• 2 rouleaux de ruban adhésif industriel.

• 1 mètre de câble électrique.

• 5 morceaux de tissus.

• 1 chaussette.

• 2 serviettes de bain.

• 1 canne à pêche.

• 1 balle de golf.

• 39 cm de corde verte.

• 1 cylindre en plastique rouge.

• 1 emballage de boisson à l'orange Capri-Sun.

• Une trentaine de morceaux de sacs plastique.

• 1 gant de chirurgien. 

• 1 emballage de sandwich en plastique.



...

(voilà, je vous laisse le temps de reprendre votre souffle).

...

je crois qu'il n'y a pas grand chose à ajouter... 

Vive l'homme, vive la modernité, tout va bien... voire très mal. 







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire