mercredi 8 décembre 2010

Timbré de Timber Timbre


























J'ai essayé de résister à ce disque. Pas très longtemps, mais un peu.

J'ai essayé d'en voir d'abord les contours les moins nobles (banalités apparentes, tonalités répétitives), avant de devoir admettre qu'ils étaient mineurs, et pas du tout gênants au fond.

Il y a des albums qui vous gagnent en un instant, qui s'emparent de votre coeur sans la moindre négociation ou discussion. Et d'autres disques, comme celui-ci, avec qui il faut apprendre à pactiser... Mais une fois que c'est fait, la paix est là pour des siècles.

Timber Timbre, donc. Le type a le même grain de voix que Win Butler (Arcade Fire), dans son registre bas, retenu, tout près du micro. Au début, ça m'a gêné. Maintenant, plus du tout.

Autour de lui, comme quelques feuilles un peu sèches autour d'une fleur née fânée : des instruments au minimalisme combatif. On sent ici que l'idée de jouer très peu de notes, sur très peu d'instruments, est vécue comme une cause. Presque une bataille, une démonstration de force, par le peu, par la réserve, à l'attention de tous les groupes qui sur-jouent, en font des caisses, et chantent à tue-tête (et c'est là que le positionnement décalé de Timber Timbre par rapport à Arcade Fire devient passionnant : les deux groupes se ressemblent autant qu'ils s'affrontent sur l'essentiel).

Timber Timbre, c'est doux, c'est simple, c'est beau, c'est pur, c'est entier, c'est charismatique, c'est puissant - puissant dans le dépouillement. Et puis, et puis... comme chez Bon Iver il y a quelques temps, il se passe avec ce disque, Full time hobby, (en fait le troisième album de ces Canadiens, publié par le beau label Arts & Crafts) quelque chose de plus, ce qu'on appelle souvent "un supplément d'âme", et qu'on arrive en général jamais à expliquer vraiment. Dans le cas présent, une forme de réverbération dans le son de la musique, un beau "vernis sonore" old-fashioned qui apporte une patine extraordinaire à ces chansons bien nées.


Ecouter ce disque, c'est déjà, un peu, marcher dans la neige du côté de Montreal. Et en temps de crise, ces voyages-là sont toujours bienvenus... •



A noter : Timber Timbre sera en tournée française en février 2011.